Hébergeur agsahosting

agsahosting - Status: dead

Le fonctionnement de cet hébergement a été très correct ainsi que les temps de réponse et la technicité du service client.

Un incident à noter, cependant. Il m'a été affecté un serveur dont l'ip était blacklistée Chez Orange pour cause de spam. Il était donc impossible d'envoyer un mail à un correspondant chez Orange ou Wanadoo. Il n'est donc pas inutile de vérifier que votre ip n'est pas blacklistée lorsque vous prenez un hébergement.

Fin 2011, l'ambiance commencait à devenir mauvaise sur les forums de cet hébergeur, certains clients se plaignant de la fermeture de leur serveur. En janvier 2012, Monsieur Christophe Pont, le gérant, a pété un cable, et a fermé, sucessivement, les forums, le service client et les serveurs même pour ceux qui venaient de renouveler leur abonnement, pour finalement s'évaporer dans la nature avec la caisse. Pour en savoir plus, allez voir cette page www.guide-hebergeur.fr

Même si il n'est pas difficile de retouver un hébergement, il reste un sentiment de spoliation pour des services payés et non rendus. De plus le domaine est en général géré par l'hébergeur, ce qui est une dépendance à éviter et il faut alors trouver un moyen pour en reprendre le controle. Voici comment:

whois rvq.fr
...
registrar:   INTERNET.BS CORP
...

La commande whois vous donne les informations sur le domaine et entre autres le nom du registrar. Il suffit alors de le contacter en lui expliquant votre cas. En général il est au courant du problème et il vous demande de prouver que vous êtes celui que vous affirmez être et que vous avez payé. Cela fait en envoyant par email des documents scannés: carte d'identité, copie de facture récente copie de la facture hébergement. Vous ouvrez un compte chez le registrar et 1 ou 2 jours après il transfère le domaine dans votre compte. Plus tard, vous aurez besoin d'y accéder pour le renouveler et pour gérer les dns si vous changer d'hébergeur.

Si votre registrar vous satisfait, vous n'avez aucune raison d'en changer et de transférer votre domaine en risquant ainsi de reprendre un dépendance.

On notera que le registar, évoqué ici, s'est contenté des moyens modernes comme l'email pour la transmission des informations privées. Pas besoin de courrier traditionnel, pas besoin de recommandé, pas besoin de coursier spécial à cheval, contrairement à certains plus proches de nous se prétendant plus évolués ou plus sécurisés...

Attention à sa résurrection sous une autre forme...